L’entre deux comme sujet

Devenir un créatif est accessible à tous. Faire de son travail une oeuvre d’art est plus complexe sinon, tous les « techniciens » du dessin ou de la couleur, ou de certains médiums seraient artistes !

Il me semble que l’art doit susciter un questionnement sur l’être, l’existence, l’humain, le rien, … sur le MONDE. Il doit interroger celui qui voit/vit l’oeuvre.

Lors de mes cours, je tente d’enseigner cette définition de l’art. L’art est une chose invisible entre ce qui est et ce qui pourrait être.

Lorsque je vois mes élèves dessiner ou peindre, je pointe les maladresses, ce qui est « raté », ce qui apparaît sans l’avoir anticipé. C’est cela qui est intéressant : cette fragilité, cette chose impalpable.

Je recadre le travail de mes élèves sur l’imperfection, sur une tache, un trait maladroit, qui provoque un sourire, une envie de regarder, longtemps, sans savoir pourquoi, juste parce que cela provoque une joie intérieure ou un malaise. C’est cela qui est intéressant : mettre les émotions en mouvement.

Depuis, fin août 2017, j’ai beaucoup de travail et fin décembre, j’étais épuisée car j’avais le sentiment de produire des images juste de manière automatique.

En janvier, j’ai décidé de remettre ma façon de travailler en question.

Alors, j’ai dormi beaucoup pendant 2 semaines en décembre pour pouvoir accueillir et trier toutes les informations que j’avais emmagasiné durant ces derniers mois.

Je devais retrouver l’émotion. Mon travail plait car il est tremblant, il n’est pas « géométrique ». Je déborde lorsque je « colorie ». Mon trait n’est pas du tout droit et je ne souhaite pas changer cela ! Il est parfois maladroit et j’en joue. Il faut de l’humain !

Voici quelques boulots que j’ai fait pour Orange Consulting, Le Groupe La Poste, Cerfrance, Icade, le Crédit Agricole, Cisco…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai aussi beaucoup dessiné en live sur un white board intéractif (Cisco spark board) et ça donne des choses intéressantes. Regardez ce qui suit ! (pour infos, j’ai réalisé une centaines de dessins)

Je pense réellement que l’intervention d’un artiste apporte énormément en entreprise : poésie, légèreté, engagement de la part des collaborateurs, créativité, lâcher-prise, sens, explication par l’image, humanité, émotion, aide à rendre visible des concepts complexes… Et j’en oublie !

Je suis certaine que l’art sera de plus en plus présent dans le monde de l’entreprise !

Voilà !

Par ailleurs, concernant mes projets personnels, je suis en train de travailler sur un album jeunesse avec Mei Boyington.

Parfois, lorsque les images d’une histoire viennent toutes seules à nous, il faut y aller !!!! Et je me marre pas mal à dessiner pour Meï ! Du coup, les autres projets sont en stand by… mais j’arrive !!!!

27495881_10155964151773830_1112812375_n.jpg

Voilà… Donc, ma vie professionnelle bouge et je m’en réjouis !

J’ai 3000 idées et envies ! Il faut être très organisé pour pouvoir réaliser tout cela !

Il faut savoir se ressourcer. C’est pourquoi l’entre deux est primordial pour engendrer de nouveaux sujets, dans la contemplation.

Allez ! Respirons pleinement et replongeons dans ce tumulte de la vie !

Amour, gloire et beauté à tous !

Virginie